La toile pullule d’articles vantant des moyens de te faire connaître plus aberrants les uns que les autres, et si tu débutes, tu peux être tenté(e) de succomber à ces conseils qui te feront plus de mal que de bien.
Je te propose de rayer de ton business plan ces 5 choses à ne pas faire pour promouvoir ton activité !

 

SUIVRE DES COMPTES EN MASSE

Que tu sois sur Facebook, Twitter ou Instagram, c’est une technique que tu as peut-être déjà subi toi-même : on te like/follow, tu rends la pareille, et pouf, quelques jours plus tard (et souvent tu ne t’en rends même pas compte) la personne en question t’a déjà viré. Le but de la manoeuvre est de leurrer les comptes que tu suis à te suivre en retour et une fois qu’ils l’ont fait, à nettoyer ta liste de ces comptes dont tu n’as que faire.

Ce qu’on te fait miroiter : Un nombre de fans qui monte facilement en jouant sur la propension des gens à suivre le principe d’un like pour un like.

La réalité : Les gens ne sont pas stupides, la moitié te verra venir, l’autre moitié n’est pas forcément intéressée par ton contenu donc tu auras des followers qui ne regardent même pas ce que tu postes.

Le risque : Le premier est que si tu nettoies régulièrement la liste des personnes que tu suis lorsque tu as eu ce que tu voulais, Twitter par exemple surveille ce genre de pratiques, et tu risques la fermeture de compte. Le second est qu’avoir une interaction peu significative sur tes contenus par rapport à un nombre important de likes sur ta page Facebook rendra tes contenus encore moins visibles (merci l’algorithme !).

La bonne manière de faire : Cible ! Parle aux gens ! Choisis des comptes d’un sujet similaire au tien, commente leur contenu, crée un lien au lieu de jouer au crevard du net, bref, comporte-toi comme un être humain et pas un robot !

.

SPAMMER

Tu détestes le spam, alors pourquoi en envoyer ?
C’est parfois difficile de construire une liste de diffusion, ça demande de la patience, mais rien de pire que d’y ajouter des personnes qui ne t’ont rien demandé (et c’est illégal selon l’article L.34-5 du Code des postes et des communications électroniques). Donc non, tu n’ajoutes pas les adresses mail des personnes qui te suivent sur les réseaux sociaux et tu ne récupères pas les mails sur les commentaires des blogs !

Ce qu’on te fait miroiter : Des mails ciblés qui convertissent les lecteurs de ta liste en clients.

La réalité : Des personnes qui ajoutent ton adresse dans la liste des spams, un taux d’ouverture de tes mails proche de zéro, et l’agacement de gens qui ne deviendront du coup certainement pas tes clients.

Le risque : 750€ d’amende si la personne ajoutée contre son gré est un tant soit peu procédurière (ça calme, n’est-ce pas ?).

La bonne manière de faire : Un encart pour s’inscrire à ta liste de diffusion en évidence sur ton site, dans tes articles (comme ci dessous !), un petit rappel sur les réseaux sociaux de la présence de ladite liste de temps en temps, et beaucoup de patience !

.

LES POPUPS

C’est probablement le moyen de promotion le plus haï, et pourtant les sites continuent à l’utiliser (adeptes du principe “sur un malentendu, ça peut marcher”, peut-être ?). En effet, rien de plus désagréable alors que tu es en train de lire un article de voir une pop-up cacher le texte tout à coup. Ça te donne envie de cliquer, toi ? Non… à personne en fait ! Personnellement, ça me donne juste envie de fermer le site.
Idem lorsque la pop-up revient sur chaque page, rien de mieux pour faire fuir les visiteurs !

Ce qu’on te fait miroiter : De nouveaux inscrits à ta newsletter, des clients intéressés par tes produits (selon le contenu de ta pop-up)…

La réalité : Les pop-ups ennuient tout le monde, les visiteurs savent cliquer sur ton menu pour voir ce que tu proposes, tout n’a pas à être jeté à la figure pour être visible !

Le risque : Perdre des visiteurs qui en ont assez des agressions visuelles.

La bonne manière de faire : Si ton site est bien réalisé, pas besoin d’une pop-up, ce que tu proposes est visible clairement au premier coup d’oeil ! Mise donc sur l’ergonomie avant tout !

.

PLAGIER

T’inspirer des concurrents dans ton domaine, passe encore (même si je préfère faire une veille de ce qui se fait pour mieux me démarquer), mais rien ne paye plus que d’être toi-même. Tu seras bien plus à l’aise avec une “façade” qui te ressemble qu’un site “dans l’air du temps” (d’une part parce que tu ne te démarqueras pas, mais aussi parce que “l’air du temps”, bah, il passe avec le temps !). Exit donc les conseils du net qui te disent de faire un site à la mode du moment, de parler de tel ou tel sujet tendance, de copier la stratégie marketing d’untel…

Ce qu’on te fait miroiter : Des visiteurs pas dépaysés car tu restes dans une dynamique commune à des centaines de sites d’un sujet similaire, une stratégie éprouvée qui marche à 100%, des sujets qui attirent en masse.

La réalité : Un énième site copie conforme des autres, des articles insipides, des redites à la pelle et des stratégies éculées.

Le risque : Qu’on ne se souvienne absolument pas de toi vu que tu ne sors pas du lot et n’offres rien qui n’a pas déjà été fait.

La bonne manière de faire : Suivre ce qui se fait, oui, c’est indispensable, pour comprendre ce qui fonctionne ou pas, comment le marché évolue, prédire ce que les clients veulent… et ensuite faire à ta sauce ! Certes, il y a des règles à respecter, des stratégies de base, je ne parle pas de faire n’importe quoi n’importe comment, mais le but n’est pas de suivre un manuel ! Comme on dit, bien comprendre les règles pour mieux les briser !

.

PAYER POUR DES LIKES

Pire que d’ajouter des comptes en masse : payer pour qu’on te suive.

Ce qu’on te fait miroiter : Des milliers de likes sur ta page Facebook, des centaines de followers sur Instagram et Twitter.

La réalité : Des faux comptes qui ne liront jamais ton contenu.

Le risque : De toute évidence, tu perds de l’argent pour zéro résultat.

La bonne manière de faire : Comprendre que ce n’est pas ton nombre de likes/followers qui attire les gens sur ton compte, mais bel et bien ton contenu. Quand bien même l’effet mouton (suivre un compte avec un grand nombre de fans en pensant qu’il mérite à être connu si autant de personnes le suivent) marcherait (et c’est peu probable), sans contenu de qualité, ils partiront.

.

ALORS, COUPABLE D’UN DE CES POINTS ? D’AUTRES À RAJOUTER ?